AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le calice sacré

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le calice sacré   Dim 16 Mai - 14:59

La chapelle, grande et vaste, imposante par son architecture grandiose et célèbre pour recueillir toutes divinités confondues. Après les quelques jours de marches séparant Orana et Irvine – ils auraient pu voler, mais auraient sûrement passé à côté des fameuses jonquilles – deux silhouettes bien connues s’arrêtèrent devant sa porte. L’une était grande et drapée d’une cape grise, suivit docilement par un gros chien brun. L’autre était une gamine habillée de bleue et mignonne comme un cœur, tenant contre son cœur un lapin en peluche.
- On va se perdre là-dedans, c’est réputé d’être un vrai labyrinthe tant y’a d’alcôves pour les différents dieux… Va falloir manipuler un prêtre, et je ne crois pas que cela soit dans vos cordes, messire.
Son ton aussi lourd que son regard indiquait clairement qu’Assura ne rigolait pas. Il ne faisait plus du tout confiance en son camarade imprévisible, et peu lui importait maintenant s’il lui était supérieur ou qu’il était plus puissant : s’ils ne réglaient pas au plus vite cette affaire, Lucifer allait s’occuper de leur deux cas, et ça, ce n’était rien en comparaison à ce que Dora Ko pouvait lui faire subir juste parce qu’il lui avait manqué de respect.

De toute manière, vivant en Erendalith depuis beaucoup plus longtemps, Assura était persuadé s’en sortir mieux que Dora Ko en tout ce qui concernait délicatesse et manipulation. Son apparence le prouvait, il n’avait pas choisi la forme d’une jolie gamine innocente juste pour le plaisir. Au moins son supérieur pouvait servir si les choses se gâtaient et que la bataille se faisait sentir. C’est en songeant à cela que le duo poussa le lourd battant et entra dans la chapelle. Assura avertit son compagnon d’un regard qu’il serait mieux qu’il reste à l’écart pour l’instant, le temps qu’il puisse faire sa petite mise en scène. Puis il entra profondément dans le rôle de la gamine, lui donnant un regard et une posture fragile et intimidée, ses joues rougissant de gêne. D’un petit pas timide, la fillette s’avança dans la pièce, regardant autour d’elle comme cherchant quelqu’un, puis son regard s’arrêta sur un prêtre non-loin de la statue d’Haomad. Elle sembla hésiter, dansant sur ses pieds, avant de s’approcher de l’homme en regardant la pointe de ses chaussures.

- Mon… Monsieur le prêtre… Je…
Ses petites mains blanches et délicates jouaient nerveusement sur son lapin en peluche.
- Monsieur, ma mère est très malade.
Petite voix couinant sur le bord des larmes, perles d’eaux salées pointant aux coins des yeux.
- Je vous en prie… Elle… Elle est sur le point de mourir, les médecins n’ont rien trouvé pour elle…
Sanglots qui s’étouffent dans sa gorge, tressaillement d’épaules, une grosse goutte qui dévale sur sa joue ronde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calice sacré   Dim 16 Mai - 22:06

Dora Ko écouta les propos d'Assura à son éguar il n'avait aucunement honte à ne pas avoir besoin de manipuler les gens il en profiterais bien.
Justement c'est grâce au déguisment d'Assura qu'il pourrait récupèrer le calisse et la plume d'ange. Il avait dréssé un plan infaillible d'après lui pour piquer une plume d'ange mais il y avait un élément qui ne concordait pas du tout et il n'avait pas arrêté
d'y penser depuis le début du voyage: Pourquoi Lucifer aurait besoin d'un philactère créé par des objets célèste? Il ne comprenait pas et cette incompréhension commencait à lui faire peur.

Pourtant il avait d'autre chose à faire que d'écouter ses pensées.
Il regarda la gamine faire son numéro se demandant où elle voulait en venir mais sourtout si tout cette mise en scène allait marcher.
Dora Ko était placé en retrait Sora No Kato assis à ses pieds en battant de la queue ils étaient pret à tout éventualitées et n'attendait qu'un moindre signal.
Revenir en haut Aller en bas
Maël
Fondateur, Animateur, Prendriez-vous une tasse de thé?~
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: 1
HP:
10/10  (10/10)
MP:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Le calice sacré   Mar 18 Mai - 15:21

Les deux démons entrèrent dans la chapelle sacrée, ignorant bien sur qu'il se trouvaient devant l'autel du dieu suprême des altruistes, en fait, il le savaient, mais là trouveraient-ils l'objet qu'ils convoitaient? Ils le sauraient surement bientôt. La jeune fille demanda a voir un prêtre, un des moine du culte d'Haomad écouta se requête et regarda son visage baigné de larmes et ne put que succomber au charme d'Assura sous sa forme de fillette parfaitement inoffensive.

Une large porte de bois s'ouvrit derrière la statue d'Haomad, et les deux sataniques furent bien surpris de trouver ...Un ange habillé de vêtements immaculés et auréolé d'un aura lumineux éclatant remplis de bonté. L'ange s'avança vers les deux êtres qui demandaient l'aide de l'ange de l'innocence. Orius regarda le visage en larmes de la jeune fille, il se pencha légèrement pour essuyer ses larmes de sa main, puis tenta de la rassurer.

-Raconte moi tes soucis mon enfant...Laisse les larmes issue de ta peine se libérer des chaînes de ta souffrance en me confiant ta douleur... Raconta l'ange dans un murmure.

Orius regarda ensuite les deux nouveau venus, la jeune fille qui était en fait très mignone et ...Un homme visiblement? Vêtu d'une grande toge qui masquait son visage complètement, laiçant seulement entrevoir sa barbe longue aussis noire que la nuit dépasser de sa capuche.

-Oh, mais laisser moi vous débarrasser de cette cape, a moins que vous y teniez vraiment? De toute façon, vous devriez vous laisser purifier par la lumière d'Haomad.

En effet, les vitrail et les chandelles dans la pièce créaient un véritable bain de lumière, une ambiance totalement féerique. Orius recula un peu, attendant de voir se que les deux inconnus avaient de bons a lui raconter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erendalith-rpg.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calice sacré   Mer 19 Mai - 12:40

Dora Ko était visiblement pas assé à l'écart. Il stressa un moment à l'approche de l'ange puis il se reprit en énumérant les possibilitée qui pouvait le sortire de ce pétrin...
Il pouvait tenter une métamorfose sous son ample toge mais pour cela il devrais faire dos à l'ange pour ne pas éveiller en lui des soupsons ou bien il pourrait tenter de l'en dissuader de ce dévêtire.
Une autre solution s'offrait à lui: Il pouvait tenter de se désister en laissant faire le travail par Assura...Que faire?
Finalement Dora Ko opta pour la deuxième option:


Euhh... Kof... Non je crois que j'ai attrapé le mal dont ma femme souffre depuis quelques semaines, à force de s'occuper d'elle moi aussi j'ai fini par en souffrire un peut...Kof!Kof!... Je vous assure que je suis mioeux sous ces épaisseurs de tissus...

Dora Ko mimait la toux habilement et sa raison était plutot crédible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calice sacré   Mer 19 Mai - 16:57

Assura ne laissa pas plus le temps à l’ange de réfléchir aux paroles de Dora Ko : la fillette se jeta dans les bras de la créature ailées en redoublant de pleurs, s’accrochant à sa toge comme un noyer s’accroche à une bouée. Quand enfin elle eut calmé ses larmes, c’est les yeux rouges et bouffis qu’elle hoqueta enfin quelques paroles.
- C’est ma maman… Elle… Elle va mourir, elle est trop malade… Et papa…
Qu’il était détestable d’appelle papa son acolyte. Non, vraiment, Assura aurait préféré dire que c’était le médecin de la famille, un voisin, ou limite un grand frère. Mais son père, là… Mais il n’avait plus le choix, et c’était le rôle le plus plausible qu’il puisse y avoir.
- Et papa, lui aussi il va tomber malade, et… et…
De nouveaux les pleurs, les cris, les larmes, les petites mains qui s’accrochent désespérément à un support. Nan, sérieux, Assura faisait du grand art de comédie, un peu plus et il s’émouvait lui-même devant son talent.
- Monsieur l’ange, j’vous en supplie… Pourquoi… Pourquoi Haomad il veut la mort de mes parents? Est-ce… Est-ce qu’il peut les sauver? Je… Il y a tant de gens qui disent qu’une gorgé dans son calice sacré à sauvé tant de malades et… et… Mes parents vont mourir, hein? Je veux pas qu’ils meurent, je vous en supplie, monsieur l’ange, je veux pas qu’ils meurent, je veux pas être toute seule, je vous en supplie, monsieur l’ange…
Et la litanie continuait, jusqu’à finalement décroître et s’éteindre dans une voix brisée par les sanglots, alors que le corps épuisé de larmes de la gamine chancelait entre s’écrouler au sol ou s’agenouiller devant la statue pour prier avec désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calice sacré   Mer 19 Mai - 21:38

Le collecteur regarda la gamine éclater en sanglot il ne pouvait pas avoir l'air d'un vrais père si lui il n'y succombait pas.

Alors il se retourna et il mit sa tete entre ses mains en sanglotant déclarant qu'il ne pouvait penser laisser sa fille orfeline et qu'il ne voulait pas tout perdre.

Alors il y eut un autre flash dans sa tête, il voyait des champs,du blé des légumes et l'odeur des récoltes fraichement ceuillis il regardait autour de lui détruit de douleur par cette vision.
Il vit alors le champ prendre en feux mais contrairenment à ce qu'il aurait cru il ne s'en réjouissait pas! Il n'eut pas le temps de se poser de questions qu'il était revenu à lui.

Il se rappela alors dans quel pétrin il était tombé et il continua à jouer le jeux...
Revenir en haut Aller en bas
Maël
Fondateur, Animateur, Prendriez-vous une tasse de thé?~
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: 1
HP:
10/10  (10/10)
MP:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Le calice sacré   Jeu 20 Mai - 12:12

Orius, incrédule, regarda la jeune fille qui spontanément lui sauta dans les bras et sanglota de plus belle...L'ange était bouleversé de voir l'attachement que pouvais avoir un enfant pour ses parents... Jamais il ne pourrait vivre de tels sentiments étant donné qu'il n'a aucune réelle parenté... Orius tenta de réconforter l'enfant en caressant ses longs cheveux et en lui insufflant une dose d'énergie apaisante. Puis soudainement, ils commencèrent a parler du calice de vie. Orius en avais déjà entendue parler, mais il sagissait d'un objet très vieux appartenant a la chapelle dont il était interdit de mettre en péril étant donner que ce calice était un objet divin.

-Mais... Comment savez vous cela? Demanda-t-il, intrigué.

-Et puis... Nous n'avons pas le droit de prendre les objets sacrés... Je peu toujours aller voir ta mère? Dit il a la jeune fille.

Puis Orius regarda l'homme du coin de l'oeil, qui avais une voix très roque et un teint très... rosé... Remarqua Orius lorsque le soleil se dégagea des nuages, laissant entrevoir dans la chapelle une lumière bienfaitrice...


Dernière édition par Orius le Lun 24 Mai - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erendalith-rpg.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le calice sacré   Jeu 20 Mai - 12:40

- Je... Je le sais par les légendes, je... je n'étais pas sûr que c'était vrai, mais... Mais vous dites que c'est possible, n'est-ce pas? Je vous en prie, ma mère... Ma mère, mon père et... et... Pourquoi vous ne pouvez pas le sortir? Vous... Vous êtes égoïstes, c'est ça, vous... Vous voulez garder le calice à vous seuls!
La petite recommença à sangloter de plus belle, la voix roque d'avoir trop pleuré, entrecoupé de hoquets humides. Mais il faisait étrange pour Assura de recevoir les ondes apaisantes de l'ange. Puisqu'il jouait la comédie, il n'était pas réellement triste, mais ces bouffées de compassion avait quelque chose de... d'indescriptiblement doux et rassurant, et Assura devait tout faire pour s’empêcher de se blottir dans les bras de l’ange pour s’y endormir. Jamais un tel sentiment de sécurité ne s’était emparé de lui, ou bien cela devait faire longtemps, trop longtemps qu’il n’avait pas ressentit cette impression que tout allait bien, que plus rien ne menaçait sa vie ou celle de son frère… Non, non, il devait se concentrer, il avait une mission à réaliser s’il ne voulait pas se faire trucider par le plus dangereux personnage que les Enfers pouvaient posséder.
- C’est pas… C’est pas… juste… Vous… Vous gardez des objets… utiles pour les gens… pour leur empêcher de vivre et de se soigner… Juste parce qu’il est sacré… et… et…
Reniflements, deux mains qui viennent frotter des yeux fatigués.
- Et vous êtes si gentils, monsieur l’ange… Les anges, ils sont gentils, comme… Comme dans les histoires… Ils… Ils protègent les petites filles qui sont gentilles et… Et les parents qui sont gentils et… Est-ce que ça veut dire qu’on est méchants? C’est pour ça qu’Haomad il a rendu malade mes parents? C’est… C’est pour ça qu’ils ont des plaques rouges dans le visage qui démangent et… et qu’ils toussent et… et ont de la fièvre et… et… Et je veux pas que vous tombiez malades aussi. Les anges doivent pas tomber malade, et maman est tellement malade qu’elle rend les gens autour malade aussi… et… et… Et ils vont mourir et…
Revenir en haut Aller en bas
Maël
Fondateur, Animateur, Prendriez-vous une tasse de thé?~
avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau: 1
HP:
10/10  (10/10)
MP:
10/10  (10/10)

MessageSujet: Re: Le calice sacré   Sam 19 Fév - 13:55

Maël a effectué 1 lancé(s) d'un Dé 6 (Image non renseignée.) :
1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erendalith-rpg.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calice sacré   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calice sacré
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Les 4 sacrés du ciel
» Un sacré merdier pour un premier RP
» Un secret, c'est sacré. [solo]
» La famille c'est sacré... enfin il parait [Solo/Ouvert]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres d'Erendalith :: Staff :: Old stuff-
Sauter vers: